Now Playing Tracks

Mariage de Natacha & Fabien

Voici Natacha et Fabien, avec qui j’ai commencé les photos de couple à l’étang de Vernou-en-Sologne.

Il a fait très beau… peu être trop beau… parfois le soleil est l’ennemi du photographe, surtout quand il est au zénith, les ombres sont très marquées. Mais qu’importe, il suffit de trouver un endroit ombragé et l’affaire est dans le sac !

La suite de la journée s’est déroulée à Huisseau-sur-Cosson…

Pour cette journée, j’étais assisté de mon ami photographe Patrick Gramain (https://www.facebook.com/pages/Gramain-Patrick-Photographe/213229808839719) qui m’a réalisé quelques photos “behind the scene” :

Mariage d’Adeline & Jérémy

Moi : “Et s’il ne fait pas beau, vous avez prévu un plan B ?”

A&J : “… Naaaaan, il fera beau ! Il faut qu’il fasse beau !”

Une semaine avant le jour J, Jérémy continuait à stresser décompter les jours sur son compte Facebook, Adeline était obnubilée par la météo et moi… j’étais plutôt confiant : mon appli me disait “Nuageux mais pas de pluie”.

Lorsque le Peugeot 3008… ah bah non… le Nissan arriva à la mairie, j’étais le seul à pouvoir voir la mariée avant tout le monde… quelle chance… pour elle ! En pleure, il lui fallait absolument un mouchoir !

Passé ces quelques émotions, elle entre dans la salle de la Mairie ou Jérémy la découvre… et hop, à son tour de pleurer ! Ben ouais, y’a pas de raisons…

Suite à la cérémonie civile, ma confiance en la météo n’a pas durée, il n’y a plus de saison, ma brave dame !

Mais “mariage pluvieux, mariage heureux” diront certains ! (En fait, c’est “Mariage plus vieux…”, j’ai appris ça par une invitée pendant le cocktail - merci à elle au passage !)

Heureusement, j’ai des boîtiers et des optiques tropicalisés car tout le reste de la journée s’est déroulée sous la pluie. Malgré tout, bien que je n’avais pas ces images là en tête, le mauvais temps m’a apporté un style de photos différent.

La cérémonie laïque se déroula dans un parc et fût chargée de beaucoup d’émotions !

Tous mes voeux de bonheurs Adeline et Jérémy ! ;-)

Backstage

Ce faisait longtemps que je n’avais rien posté sur le blog et là, je me suis dit, "tiens, pourquoi ne pas expliquer l’envers du décor en post-traitement…"

image

La plupart des gens ne s’imagine pas le travail qu’il y a derrière, suite à un shooting de mode, un mariage, une séance grossesse ou bébé. Beaucoup me disent : "Ah c’est cool ton boulot, t’appuies juste sur un bouton et hop !  Mais c’est pas un peu cher pour faire que ça ?".

Bah non ! Ce n’est pas que “Hop !”, ces gens là ne voient que la partie visible de l’iceberg…

Prenons le cas d’un mariage, de 10h à 2-3h le lendemain (17h de présence) :

  • Tout commence par les rendez-vous avec les futurs mariés, on signe le contrat, on discute de leurs goûts, leurs attentes, on se revoit sur les lieux de shooting, on établit le planning de la journée, on boit un p’tit café…
  • La veille du jour J, je prépare et vérifie tout mon matériel (et plutôt 2 fois q’une !!!)
  • Jour du mariage… journée marathon : je bois un p’tit gros café pour être partout à la fois, savoir capter les bons moments, gérer sa lumière, son ouverture, la sensibilité ISO, la focale, être créatif, refaire le nœud de cravate du marié qui ne sait plus les faire tellement il est stressé, et merde la mariée angoisse alors faut la réconforter, leur faire prendre des poses, re-gérer la mesure de la lumière à cause du nuage qui passe, que fout cette p***** de voiture dans le cadre, composer la photo, vient ensuite les invités à discipliner pour les photos de groupes (parfois c’est rigolo, parfois c’est un vrai centre aéré), rester calme avec tonton Roger et son compact qui te dit de faire plutôt comme ça, se marrer (intérieurement) avec cousin Hubert qui veut faire concurrence (sachant que tu gagnes toujours parce ton objectif est plus gros!) et enfin voir les mariés et leurs familles, le sourire jusqu’aux oreilles en fin de journée, contents parce que j’étais là pour eux… Une bonne nuit de sommeil et… c’est pas fini !
  • Dérushage des photos : je supprime toutes les photos un peu floues, les doublons et tout ce qui ne met pas en valeur les mariés.
  • Vient ensuite le post-traitement de chaque photo : contraste, exposition, courbe de tonalité, nettoyage de la photo (ça, c’est la suppression des petits défauts)
  • Confection du DVD, du livre, faire la galerie en ligne, mettre à jour le site web (et le blog ^^), gérer sa compta, faire du marketing, de la comm’… et préparer le mariage suivant !

Pour tout ça, il me faut entre 40 et 50h de travail par mariage. Alors, oui, c’est un budget, oui, ça peut paraître cher mais des mariés m’ont avoués qu’ils ne regrettent pas, les souvenirs et les bons moments n’ont pas de prix…

Et du côté technique ? Je me sers d’un PC portable (pour les shootings de mode), d’un PC fixe avec un système à double écran pour le post-traitement, Lightroom et Photoshop.

Lightroom est très pratique pour cataloguer et “dérawtiser” ses photos (je prend mes photos en format RAW, c’est-à-dire brute de capteur, ce qui offre une plus grande amplitude de travail dans les hautes lumières et les ombres). L’un des avantages du double écran avec Lightroom, c’est que je peux afficher la photo que je traite en grand et voir les modifications en temps réel (contraste, expo, courbe…)

Photoshop me sert que pour certains rendus (accentuation avec les filtres passe-haut / passe-bas, le “dodge and burn”, le “split frequency”) ou pour nettoyer la photo d’éléments complexes (comme cette p***** de voiture !)

En général, pour 1h de séance, il me faut 2h de post-traitement.

Vous savez comment bossent les photographes maintenant !  N’hésitez pas à réagir sur ma page Facebook ou sur mon site dans le livre d’or… ;-)

Bruno

Mariage de Katy & Matthieu

Ils m’ont connus grâce au premier mariage que j’ai réalisé (Virginie & Jacques).

On était sur la même longueur d’onde artistique (ça tombe bien me direz-vous… mais là, ça collait parfaitement avec ce qu’ils voulaient et ce que je savais faire). Du coup, je me suis fait plaisir et je les ai dirigé “un peu” comme pour des modèles pros, ils se sont bien prêtés au jeu.

On s’est donné rendez-vous dans un petit parce en pleine Sologne (à Veillins). Le temps était parfait : soleil, petit vent frais… le shooting peut commencer !

image

image

image

image

image

image

Non loin du parc, j’ai remarqué une petite église avec un auvent en bois, le cadre idéal pour jouer avec une lumière douce…

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

Pour détendre l’atmosphère… en fait, non, tout le monde était détendu… donc, pour le fun, un hommage au Beatles :

image

Les choses sérieuses peuvent commencer, en route pour la mairie : beaucoup d’émotions pour Katy, mêlé à un peu de stress :

image

image

image

image

Le vin d’honneur et la soirée se sont déroulés au Domaine des Coudraies à Chitenay.

image

Avant de partir, Katy voulait une photo dans un champs de blé. Ni une, ni deux, juste à coté du domaine, un superbe champ de blé nous attendais. Au couché de soleil, je leur ai demandé une dernière prise, faite de façon strobist avec un simple octobox :

image

Mariage de Virginie & Cédric

Mariage pluvieux, mariage heureux… le matin, mais mariage heureux sous le soleil l’après-midi aussi !!!

Je suis allé d’abord chez la mariée (du moins chez ses parents) pour la séance maquillage-coiffure-repas-sur-le-pouce-habillage.

Une fois tout ce petit monde prêt, nous sommes partis chez les parents de Cédric où se sont déroulées également les photos de couple. 

Virginie attendais dans le parc pendant que Cédric se préparait…

…et les photos de couples ont pu débuté :

La cérémonie civile s’est déroulée dans la “petite” marie de Feings (41) :

Suite à quelques photos de groupes dans les vignes de la Sologne, le vin d’honneur à eu lieu à Fougères :

Mariage d’Émilie & Marc-Antoine

La première fois que j’ai rencontré Emilie et Marc-Antoine, je savais que cela allait être un mariage d’exception… et je ne me suis pas trompé. J’ai énormément apprécié leur simplicité, leur bonne humeur et leur joie de vivre.

L’étape de la coiffure et du maquillage s’est déroulée chez J. Dessanges à Blois, un moment très émouvant pour Emilie… et ses copines !!!

Suite à un pique-nique dans les jardins de la chambre d’hôtes “Le Plessis” à Blois, les fututrs mariés se sont préparés. 

Par la suite, due à un manque de temps, on a fait les photos de couple au même endroit. L’avantage est qu’on a pu faire des clichés également en intérieur.

La cérémonie civile s’est déroulé à la mairie de Cellettes (41).

Le vin d’honneur et la soirée se sont passé au château de la Vicomté à Blois.

Malgré la pluie et l’orage, l’ambiance y était grâce entre autre à Mike, un DJ génial !

En studio…

Depuis quelques temps, je recherchais un modèle pour faire des photos en studio. Par chance, j’ai rencontré Morgane sur Internet et j’ai eu… 3 modèles : avec sa fille Lindsay et son homme Léon !

Rendez-vous pris au studio pour 4h de shooting avec mon assistant du jour (et photographe), Florian.

On a fait cette séance en 2 parties : une au flash et une en lumière continue mais de façon particulière…

L’installation a commencé par un fond blanc, un flash 400W avec une softbox en keylight, un réflecteur argent (fill light) et 2 flashs en background lights pour surexposé le fond ou en back lights pour éclairé le sujet à l’arrière :

Le boitier est réglé à 1/200, f/13 et 100ISO :

Pour faire cet effet de “cheveux au vent” et n’ayant pas de ventilateur adéquat, Florian est venu avec un hélico télécommandé : c’est extrêmement efficace !

La seconde partie du shooting s’est faite avec un fond foncé et des lumières continues : 4 néons montés en carrés. Le boitier est alors à 400ISO, f/4 et 1/80è ou f/1.8 et 1/400è :

 (la “beau gosse” attitude !… ;-))

Merci à Morgane, Léon, Lindsay et Flo !!! Spéciale dédicace :

NDLR : Picture Mag n’existe pas, ne le cherchez pas en kiosque juste pour voir Flo ;-)

Équitation - Écuries de la Fouasserie, Cormeray, Loir-et-Cher

Après le basket, l’équitation ! Voici un drôle de défi à relever…

Faire des photos d’un cheval, c’est relativement facile, mais lorsqu’il est au galop, avec peu de lumière et gérer les flashs, c’est une toute autre histoire.

Une des premières questions que l’on s’est posée avec Ingrid était de savoir si l’animal ne serait pas gêné par les coups de flashs et le parapluie assez proche de lui. Par chance, après quelques essais, ça ne l’a pas perturbé.

Je me suis donc servi de 2 flashs tube nu et un avec un parapluie translucide qui suivait le cheval et sa cavalière.

Le plus difficile était le placement des lumières pour obtenir l’effet voulu.

Côté boitier, dû au manque de luminosité, j’ai “poussé” les ISO à 400, une ouverture focale à f/4 et 1/60ème de seconde.

La vitesse est lente, trop lente même, du coup beaucoup de photos sont floues et inexploitables.

Pour les portraits, l’exercice s’est révélé très facile après cela. Le montage lumière est très simple, 2 flashs à 45° l’un antérieur avec le parapluie translucide à mi-puissance, l’autre postérieur tube nu avec un diffuseur pleine puissance.

(Encore merci aux filles pour leur participation ainsi qu’à Catherine et Emmanuelle…)

Session “Trash the dress” avec Noëlla

Suite à son mariage avec Sofiane, j’ai réalisé un “trash the dress” avec Noëlla… mais sans Sofiane (faut bien qu’ils y en aient qui bosse ^^).

Toutes les photos sont en RAW pour un meilleur rendu et j’ai utilisé 2 flashs déportés (1 tube nu et l’autre avec un parapluie translucide pour le début de la séance puis les 2 tube nu).

le boitier est réglé sur 200ISO, f/9 et selon le rendu  que je voulais obtenir, de la limite de la synchro X (1/200ème) à 1/80ème maximum.

Par la suite, le post-traitement est réalisé sous Lightroom puis Photoshop.

- - -

Following his marriage with Sofiane, I made a "trash the dress” with Noella without Sofiane who was working.
All photos are in RAW for better rendering and I used 2 flashes (1 tube naked and an other through umbrella for the start of the session, then two flashes bare tube).

The camera is set to ISO200, f/9 ,1/200th to 1/80th maximum.
The post-processing is done in Lightroom and Photoshop.

To Tumblr, Love Pixel Union